Cangas de Onís

Histoire

Capitale du Royaume des Asturies et de tout l'Espagne chrétienne entre 722 (l'année de la bataille de Covadonga) et le 774. Dans cette localité s'établie le roi Don Pelayo, et d'ici il entrepris avec ses gens des actions sur les territoires du nord Espagne, comme le seul centre de résistance au pouvoir musulman, une fois disparu le royaume wisigoth. Dans cette municipalité a eu lieu en 722 la bataille de Covadonga, où Don Pelayo vencrait les forces musulmanes et consolidait un pouvoir et un prestige qui lui a permis de rester indépendant et de fonder le premier royaume chrétienne aprés la défaite des Wisigoths à la bataille du Guadalete.

Points d'intérêt:

Puente Romano. Aussi appelé Puentón (XIIIe siècle) est l'icône de Cangas de Onis et il accroche une réplique de la Croix de la Victoire.

Parc de Cangas. Église paroissiale de Santa Cruz, construit sur un dolmen préhistorique et statue de D. Pelayo.

Grotte du Buxu. Il a une riche représentation de l'art pariétal appartenant au Solutréen et Magdalénien ancien. Dans la grotte on trouve des peintures et gravures de chevaux, chèvres, cerfs, bisons ... combinés avec des figures géométriques et zoomorphes.

Monastère de San Pedro de Villanueva. Ce monastère de l'ordre des Bénédictins est considéré comme l'un des exemples les plus importants de la dénommée architecture romane dans les Asturies.